Aménagement Durable de la Station

Le 22 septembre, le CA de l’APLLO avait rendez-vous au pôle de l’Aiguillone (lacanau Ville) avec une représentante de la société DESURB (design urbain).

Cet échange avait lieu dans le cadre d’une mission relative à l’aménagement durable des stations (ADS). En principe, ce genre d’étude doit avoir des conclusions concrètes dans le PLU à venir…

lacanau-ocean-photo-132

Voici un rapide résumé.

1°/ présentation du projet et de la méthode par notre interlocutrice

ADS : quid ?

Cela consiste à définir une méthodologie devant permettre aux stations balnéaires de se « repenser » ; il s’agit d’avoir une vision globale de la problématique d’aménagement urbain.

ADS : qui ?

Lacanau a candidaté pour faire partie des études ADS… de même que Seignosse et Guéthary.

ADS « Lacanau » : les acteurs

Le payeur est la ville de Lacanau ; le commanditaire est la ville de Lacanau accompagné du GIP Littoral aquitain ; le mandataire est paysagiste : sté EXIT, laquelle a contracté avec d’autres professionnels, dont DESURB.

ADS « Lacanau » : les axes d’étude

  • le long terme : s’entend jusqu’à la période englobant l’éventuelle « relocalisation » ;
  • le court terme (pour l’urbaniste c’est 10 ans) : il comprend la proximité de Bordeaux Métropole, la prestation touristique, les problèmes environnementaux.

ADS « Lacanau » : le calendrier

La mission doit durer un an, en deux phases.

  • Phase 1 : définir les problématiques, une méthode et une stratégie
  • Phase 2 : doit être plus concrète : définition de secteurs distincts avec des « fiches action » ; principes de gestion de ces sites ; prévision de financements induits.

2°/ Questions de l’APLLO… et réponses

L’APLLO ayant déjà eu connaissance de diverses études menées par le passé et n’ayant pas eu de suite, deux questions préliminaires ont été posées…

Le calendrier de l’étude

APLLO :Quels sont éléments de contexte que cette société a déjà ?

DESURB : ont reçu les études et les différents scenarii d’évolution de la commune (notamment du front de mer) via la GIP Littoral Aquitain, ainsi que le PADD. Ils ont aussi connaissance des dossiers engagés s’agissant du SCOT et du futur PLU.

APLLO : n’y a-t-il pas risque d’inutilité si les conclusions sont rendues dans un an alors que le PLU doit être terminé au printemps prochain ?

DESURB : à la fin de l’année ou début janvier 2017, des premières conclusions seront déjà communiquées.

lacanau-ocean-photo-130-copie

L’utilité de l’étude au regard d’autres déjà menées auparavant

APLLO : à quoi sert cette étude, alors que d’autres ont déjà été financées par le passé ? Pourquoi financer une nouvelle étude ?

DESURB : les précédentes études sont connues mais elles avaient une approche purement touristique principalement tournée vers l’aménagement du front de mer. Cette fois, la problématique centrale, pour le maire, c’est « le bourg à l’année ».

APLLO : attention à éviter des aménagements par « périodes de 20 ans » consistant à développer un endroit de la commune (et l’autre sans rien) puis vice-versa. Quitte à repenser le développement de la commune autant le faire dans la globalité sans oublier personne.

DESURB : dans cette réflexion du « bourg à l’année » la station balnéaire est aussi englobée.

3°/ Sujets abordés

La discussion a ensuite été menée « à bâtons rompus ». Les sujets abordés ont été nombreux et ont donné lieu à de longs échanges :

  • la MIACA et ses conséquences de nos jours ;
  • « fixation » des personnes âgées à l’année (des besoins spécifiques » pour une population tendant à choisir de s’implanter dans ses anciennes résidences secondaires ;
  • l’existence ou non d’une réponse locale aux différents besoins : culture , santé… ;
  • les transports à Lacanau (deux pistes distinctes de réflexion) :
  • Bordeaux/Lacanau ;
  • entre les composantes de la commune pour toutes tranches d’âge de Canaulais.

Conclusion

La discussion a ensuite été enrichie par certains administrateurs, également professionnels des études menées, notamment, au profit d’institutionnels : la difficulté de l’exercice est de garantir l’objectivité des conclusions car le risque est grand d’être « piloté » par le payeur…

Nous espérons ici que cette mission donnera une vue objective des besoins lesquels devront être pris en compte dans le PLU de 2017 : nous suivrons cela et rendrons compte à nos adhérents.

index