Assemblée générale

Laurent Peyrondet et Alain Combrez.
Photo 1 Moment 1 Image

Le maire répond aux Amis, Propriétaires et Locataires de Lacanau Océan

L’Association des Amis, Propriétaires et Locataires de Lacanau-Océan (Applo) tenait son assemblée générale ce samedi, dans la salle de l’Escoure. De l’ordre du jour, déjà largement commenté par le président Alain Crombez (lire notre édition du 20 avril), ont émergé quelques débats statutaires, ce sont les questions à Laurent Peyronnet, maire de Lacanau, qui ont mobilisé l’assemblée. Ce dernier – dont de nombreux adjoints et conseillers étaient dans la salle – a pu ainsi commenter l’action de la municipalité.

Stationnement plage Sud. « Il faut libérer les trottoirs et l’accès à vos maisons », a plaidé le maire. « Nous réservons en outre des places au grand parking en abonnement court d’été pour vos visiteurs et ceux d’entre vous qui n’ont pas de places privatives. Enfin le forfait canaulais de 25 euros peut être comparé favorablement à celui d’Arcachon de 135 euros. »

Piste cyclable. « L’éclairage sera réalisé pour l’été par la municipalité jusqu’à la rue Marie-Curie, et on essayera d’aller au-delà par la suite précise-t-il avec une petite pointe politique : la dotation parlementaire de madame le député Pascal Got, qui transitera par votre association sera la bienvenue même si elle n’est que de 3 000 €. »

La paillote. « Je peux vous dire que la qualité et son esthétique vous surprendront agréablement. En plus des 380 000 euros d’investissement consentis cette année pour l’embellissement du front de mer. Les touristes attendent des services plus haut de gamme, comme les bains de mer qui seront proposés. »

L’entretien du Péret. « Deux millions d’euros seront consacrés à son entretien et à son amélioration pour la période 2016-2018 », reprend Laurent Peyrondet. « La perspective est de tenir jusqu’en 2050 tout en étudiant l’éventuelle relocalisation avec le GIP et sans doute en apportant la gestion du trait de côte dans les compétences de la grande Communauté des communes qui nous a été signifiée par le préfet. »

La crèche sur la dune arasée. « Nous n’avions pas d’autres choix que ce terrain municipal dans le secteur des écoles, mais le président a lui-même sa maison construite sur cette même dune, urbanisée dès 1905 », rappelle-t-il. Le cinéma. « Il faut le soutenir. » Le marché nocturne. « Il se poursuivra mais dans la qualité sur la Place rouge devant le Kayoc et le manège. » La base d’hydravion US. « La maison du commandant sera bien rénovée, pour le reste, rien n’est définitivement arrêté, nous travaillons autour de cette vocation de pôle de santé. » Antoine Vallet de Payraud

Enregistrer

Enregistrer