Compte rendu du Conseil communautaire du 13 avril au soir à Carcans.

L’APLLO y était représentée par le secrétaire et le président. Dans le reste du « public » (environ 8 personnes) : presse (journal du médoc) ; une élue ; des employés de l’office de tourisme communautaire.
NOTA : pas facile de trouver la date et l’heure de cette réunion « publique ». Encore moins l’ordre du jour, même le nouveau logo n’est pas téléchargeable !

Nous vous donnerons ci-dessous les éléments les plus importants parmi ceux intéressant nos adhérents. 
Séance ouverte à 18h35.
Délibérations : 

2b) Participation aux frais de logement des renforts saisonniers de gendarmerie pour Carcans Lacanau et Hourtin
Proposition de reconduire, globalement l’existant (montant financier et présence de gendarmerie lors de certains marchés sur Carcans.)

2d) programme de travaux d’entretien « plan plage » avec l’ONF sur la façade littorale communale de Carcans Hourtin et Lacanau
Montant travaux lacanau nord : 102500 ; 75700€ à charge de la cdc (reste =subventions) ; Montant travaux lacanau sud : 74500 ; 53440€ à charge de la cdc (reste =subventions)

3i) attributions de compensation 2017
Cette délibération concerne les compensations financières aux communes qui, à l’époque chacune dans sa CDC, utilisait diversement les produits de la taxe de séjour. La création d’une cdc unique génère cette «  compensation ». 
Ce sujet engendre de longs échanges en séance. Notamment, les élus de Vendays ne sont pas satisfaits du montant alloué à leur commune, faisant valoir un différends quant au montant de référence pris en 2015. M. Pintat dit se baser sur 2015 et qu’il suffira ensuite de mettre ce montant à jour en fonction des travaux de la Commission locale d’évaluation des charges transférées (la CLECT). M. Février (Carcans) veut figer au maximum à 2016 et plus ensuite chaque année. 
Le président de séance (M. Pintat) dit qu’il faut quand même voter pour verser aux communes à l’issue de cette delibération… puis s’en remettre aux travaux de la CLECT… 
M. PEYRONDET dit préférer discuter de cela en réunion de travail et pas dans un conseil communautaire ouvert
Le Maire de Vendays se dit « déçu par des comportements, décisions prises… « on le fait parce qu’il faut le faire… »
Après quelques autres échanges, FINALEMENT voté…

3j) architecture budgétaire
Le président de séance (M. Pintat) reconnaît qu’il a fallu agir avec précipitation car le calendrier était contraint. La solution adoptée a consisté à reprendre  » l’historique des uns et des autres » (les deux anciennes CDC) et que chacun «assume les travaux qu’il avait menés».

3k) vote du budget primitif de la cdc Médoc Atlantique 
échanges entre MM Piquemal et Peyrondet. Le premier est surpris par la subvention de 142000€ (financement de 6 bornes interactives, un véhicule, des kakémonos…) demandée par Medoc Atlantique (« office du tourisme ») car est une EPIC qui a déjà un budget. Il souhaite que le budget de l’office du tourisme lui suffise. Il conclut : « il faut raison garder ». M. Peyrondet précise, lui, qu’il s’agit d’investissement et non de subventions ; que « si le tourisme n’est pas une priorité de la CDC, alors, on s’est trompé dans ce rapprochement ! » et que l’effort de modernité s’est fait sur la pointe Médoc pour la mettre à niveau en ce domaine.
INTERVENTION de Franck LAPORTE : ces débats montrent que la fusion des CDC imposée par l’État a été rapide et il fallait que tout soit prêt pour la constitution du budget 2017. Il s’agit donc d’une solution provisoire, un compromis qui sera retravaillé en 2017 sachant qu’à ce jour, tout n’a pas été tranché.
Toujours sur cette délibération, des échanges marqués entre MM. SIGNORET et PEYRONDET sur le sujet du coworking que le maire de Hourtin ne souhaite pas voir « financé » par le cdc. Les élus d’Hourtin tiennent à préciser qu’ils ne sont pas opposés au coworking mais refusent que la cdc alloue une subvention pour des travaux dans un bâtiment qui n’appartient pas à cette cdc.
BILAN : 6 absentions à ce vote du budget primitif.

FIN DU CONSEIL à 21h10

PS : pour connaître un peu mieux la CDC et ses élus, vous référer à l’APLLO MAG’ de décembre 2016 (couverture rouge!!!)