Maman, les ptits bateaux qui vont sur l’eau …………

 

 

En marchant sur la plage Nord de Lacanau Ocean, à deux kilomètres environ vers le Nord de la plage centrale, une de nos adhérentes a été intriguée par un bout de bois en forme de bateau qui gisait parmi les détritus ramenés par l’océan.

                                     

Ce bout de bois, d’une trentaine de centimètres, avait une forme particulière et portait une inscription gravée en plusieurs langues.

Sa passion enfantine des messages jetés à la mer a pris le dessus et elle l’a ramassé afin d’en déchiffrer les inscriptions.

Le message, transcrit en plusieurs langues (espagnol, basque, français, anglais) disait ceci :

« Projet de recherche en cours. Aidez nous. Si vous me trouvez, contactez nous.

LEMA http://lifelema.eu contact 34 667 174 475 marinelitter@azti.es n° 0214 Made by ALBAOLA « 

Cette inscription a attisé sa curiosité, et celle-ci à envoyer un message à l’adresse mail mentionnée. 

Et la réponse n’a pas tardé. M. FERRER Luis de l’association LIFE LEMA, l’a contacté, lui demandant le numéro gravé sur le bois, la géolocalisation de l’objet. 

En fait, il s’agit d’un projet LIFE LEMA mené avec les élèves des collèges SAN PATRICIO et TERESANIAS

en collaboration avec le Musée Naval, l’Aquarium de San Sébastien, l’ALBAOLA FAKLORIA et

NAVEGAVELA pour étudier la trajectoire des déchets jetés à l’eau dans le golfe de Gascogne jusqu’à leur échouage sur les côtes.

Entre  2017 et 2018, des » petits bateaux » ont été et seront largués  en espérant que les personnes qui les trouvent, préviennent.

Mr Luis FERRER :

Le projet, entre 2017 et 2018, une centaine de petits bateaux de bois vont être lancés prés des côtes espagnoles dans le cadre du projet LIFE LEMA soutenu par l’union européenne http://lifelema.eu/es/.
Chaque petit bateau est numéroté et a été décoré par un ou plusieurs enfants. Leur messages et photos seront bientôt disponibles sur le site internet du projet. L’objectif principal de ces petits bateaux est de comprendre la dérive et l’accumulation des déchets marins le long de nos côtes. Bien que les coordonnées GPS (latitude et longitude) des points de départ de chaque petit bateau soient connus, votre contribution est primordiale pour connaître leur point d’arrivée, ce qui nous permettra de représenter leurs trajectoires les plus probables. Merci infiniment pour votre aide! «  

                                         

Après contact, avec madame Agnès CHABAULT. Directrice Aménagement Durable-Cadre de Vie chez Mairie de BIARRITZ dont la municipalité est partenaire de l’opération LIFELEMA

nous avons pu obtenir le dossier de presse de cette opération ( à lire dans son ensemble sur notre site internet www.apllo.fr) …

«  ……LIFELEMA est formé d’une équipe multidisciplinaire et hétérogène qui se compose d’administrations publiques, de centres de recherche et d’une organisation non gouvernementale représentant la société civile. Le groupe de travail LIFELEMAest constitué d’organismes et de professionnels expertsdans le domaine maritime et littoral, dans les déchets aquatiques, la modélisation et la gestion. Il est dirigé par le Conseil Territorial de Guipúzcoa, avec l’appui du centre de recherches AZTI pour la coordination technique. La valeur ajoutée du LIFE LEMA est de produire des études et des actions qui permettent une approche transfrontalière de l’analyse de la problématique environnementale des déchets aquatiques, en établissant une coopération et des actions transnationales pour la recherche de solutions communes, comme en témoigne l’ensemble des partenaires répartis d’un bout à l’autre du PaysBasque espagnol et français.

Le projet, formé d’un groupe de travail international composé de 6 partenaires, a pour chef de file le Conseil Territorial de Guipúzcoa. L’équipe se complète des centres de recherche AZTI et Rivages Pro Tech, de l’organisme public Syndicat mixte Kosta Garbiaet de la municipalité de Biarritz, ainsi que de l’organisation non gouvernementale Surfrider Foundation Europe…….. »       Dossier_LIFE_LEMA_FR

Comme notre adhérente, nul ne peut être surpris de l’arrivée sur notre littoral de « ce petit bateau »

Combien d’entre nous n’ont-ils pas au cours des grandes marées hivernales, joué à la pêche au trésor, dans les amas de déchets jonchant nos plages.

Nous ne pouvons que saluer l’initiative de nos voisins Espagnol

Nos remerciements à Mme BARIVIERA, adhérente de l’APLLO,  pour nous avoir transmis cette information et ses recherches
 à Mme CHABAULT, Directrice Aménagement Durable – Cadre de Vie à la Mairie de BIARRITZ