NUIT BLANCHE POUR QUELQUES 120 GENDARMES GIRONDINS ET QUELQUES … CONDUCTEURS !

CONTRÔLE ROUTIER NOCTURNE LE WEEK-END DERNIER A LACANAU

Dans la nuit de samedi à dimanche, un contrôle routier a été organisé sur la commune de LACANAU en vue de lutter contre les conduites addictives et éviter ainsi les drames de la route dans cette zone particulièrement accidentogène.

Au total, 70 conducteurs ont été contrôlés dans le cadre de cette action. 1 sur 10 était positif à l’alcool puisque 7 infractions pour conduite sous l’empire d’un état alcoolique ont été relevées !!!

Au vu de ce résultat significatif, nul doute que des opérations similaires seront renouvelées dans ce secteur ainsi que sur l’ensemble des routes girondines les prochains week-end.

Hé bien, histoire de vérifier si tout le monde avait bien compris le message, 

bis repetita ce weekend ……

NUIT BLANCHE POUR QUELQUES 120 GENDARMES GIRONDINS ET QUELQUES … CONDUCTEURS !

Les gendarmes de la Gironde ont, toute la nuit durant, tenu le territoire.

De Captieux à Saint-Ciers-sur-Gironde en passant par Monségur, Castillon-la-Bataille et Coutras ; de Belin-Béliet à Soulac-sur-Mer en passant par Audenge, Saint-Médard-en-Jalles, Castelnau-de-Médoc et Lesparre-Médoc, tous les points étaient tenus.

Il était donc difficile de passer à travers les mailles du filet. Ce filet qui était particulièrement serré pour les conduites dangereuses et addictives, à l’origine de nombreux accidents souvent dramatiques sur nos routes.

Cent vingt militaires ont tenu le territoire effectuant près de mille contrôles. Pas moins d’une cinquantaine d’automobilistes ont été verbalisés pour conduite sous l’empire d’un état alcoolique et/ou stupéfiants. Une trentaine d’autres infractions graves et génératrices d’accidents ont été constatées.

Parmi les points de contrôle, celui de Lacanau et Lacanau Océan a été particulièrement mouvementé puisque pas moins de trois refus d’obtempérer ont été constatés.
Les deux premiers sont le fruit du travail des militaires de l’EDSR qui ont dû faire usage du « stop stick » pour arrêter deux conducteurs qui n’avaient pas envie de se faire contrôler. Le premier s’est arrêté net et s’est avéré ne plus avoir de permis de conduire en plus de son alcoolémie positive.
Le second pilotant une superbe voiture blanche a parcouru quelques kilomètres pneus crevés avant de rencontrer un … sapin qui a mis le coup d’arrêt final.


Le troisième, un motocycliste lui a voulu faire demi tour à la vue des gendarmes. Oui mais seulement voilà, son état a quelque peu contrecarré ses plans puisqu’il tombe une première fois de sa monture, y remonte, repart, tombe à nouveau avant que les gendarmes ne le rattrapent en courant. Il était fortement alcoolisé et avait prévu de faire les 75 km le séparant de son domicile dans cet état !

Bien entendu tous ces conducteurs ont bénéficié de la rétention de leur permis de conduire avant une possible suspension voire une annulation pour les plus persévérants.
Les deux derniers devront attendre, pour l’un, le bon vouloir d’un carrossier avant de remonter dans son véhicule, pour l’autre, la clémence de la justice dont la moto a été saisie.

S’il est effectivement difficile de dire combien d’accidents ont pu être évités, une certitude cependant : il n’y a pas eu d’accident mortel ou corporel sur les routes girondines en cette nuit du 19 mai.

A retrouver, ainsi que bien d’autres informations sur  la page facebook de ……..

gendarmerie de la Gironde