UN PROJET QUI FAIT DES VAGUES

SURF VILLAGE …

Ce mardi 10 juillet en soirée, à Lacanau Ville, la municipalité a tenu à présenter aux Canaulais l’avant-projet du SURF VILLAGE. L’équipe porteuse de ce dossier est venue présenter ce qui est un avant-projet entièrement financé par des fonds privés, où « intégration, environnement, zéro compensation, architecture » sont des éléments que l’équipe a tenu à prendre en compte en priorité. Un projet « lourd »de plusieurs millions d’euros, fort d’une centaine d’emplois locaux envisagés, sous forme d’activité annuelle.


Sur une emprise (*) de 2 hectares 30, 1000 vagues à l’heure, surface du bassin 150m x 150m, de 0,50m à 1,80m de profondeur, pour tout public et toutes activités « planche » (surf, bodyboard) mais aussi sauvetage côtier. Il y aura autour de ce bassin restauration, hébergement, bref un ensemble complet dévoué à la vague. Calendrier prévisionnel 2020/2021.
« Cette activité ne vient pas en opposition avec l’océan, mais plutôt en complémentarité », selon l’équipe.
Lors des échanges avec les Canaulais présents (une quarantaine en cette soirée de football et de forte chaleur), les sentiments envers ce projet furent souvent « très mitigés » : pourquoi sortir le projet maintenant, quid l’hiver, intérêt pour les Canaulais, zéro compensation, mais l’eau sera prise où…….
La municipalité semble prendre en considération pour ce projet, les liens « forts » avec Bordeaux métropole, l’axe de la D1215/D6 et la possibilité d’offrir à long terme des activités diversifiables aux futurs bordelais ou acquéreurs de biens de l’agglomération bordelaise.

(*)La parcelle fût l’objet de l’OAP n°8 « garriga Est » dans le projet de PLU ; derrière le cimetière de Lacanau ville. Le détail dans la délibération du conseil municipal:acquisition terrains Garriga Est


Ce n’est qu’un avant-projet, et comme le maire l’a confirmé, le dossier est toujours en étude entre les avocats de la mairie et le cabinet Poulmaire partenaire de ce dossier.
Déjà d’autres concepts ont vu le jour en France, comme à l’étranger. Exemple la wavegarden

site http://wavegarden.com/

Aujourd’hui, l’on peut s’interroger sur le bien fondé de ce projet, alors que l’on note un déficit d’ infrastructures de nage dans le Médoc. Constat alarmant ……

 » Les élèves ont donc tous fréquenté la piscine lors de leur parcours scolaire – sauf dans de très rares cas. Mais plusieurs obstacles rendent cette fréquentation moins suivie que souhaité.

Les bassins ne sont pas assez nombreux dans les académies les plus denses en élèves, comme Créteil et Versailles, ainsi que dans les zones littorales où la présence de la mer a rendu moins nécessaire, aux yeux des collectivités, la construction de piscines, indique la déléguée du SE-Unsa.

En zone rurale, il y a en général une piscine pour une communauté de communes, mais il faut alors prendre en compte le coût et la durée des trajets en bus. La séance de piscine occupe alors toute une demi-journée. « 

extrait d’un article publié dans SUD OUEST le 13/07/2018

Noyades en série : faut-il accentuer l’apprentissage de la natation à l’école ?

Dans un rapport remis à la FFN en 2014,  les rédacteurs (inspecteurs à IGJS) reconnaissaient que:  » la piscine est l’équipement sportif qui est tout à la fois le plus fréquenté et celui le plus souvent cité comme équipement demandé par la population: 41% des français qui estiment que le nombre d’installations sportives près de chez…. rapport FFN